La qualité dans la quantité – séchage professionnel du foin et des plantes

Une bonne qualité de foin n'est pas le fruit du hasard, mais le résultat de bonnes décisions. Il existe des définitions et des lignes directives claires qui servent à l'appréciation de la qualité du foin. L'utilisation d'une installation technique pour le séchage du foin pour obtenir un rendement du foin de haute qualité est aujourd'hui indispensable, en particulier en raison des conditions météorologiques incontrôlables d'aujourd'hui.

Une bonne prairie est à la base d'un bon foin

Même le meilleur procédé de séchage ne peut pas améliorer la qualité du foin de manière significative si la base n'est pas bonne. Une bonne prairie avec des herbes, du trèfle et des herbes aromatiques de prairie est, en plus du choix optimal du moment de la coupe, la condition primordiale pour une bonne qualité du foin présentant une teneur en protéines et une densité énergétique élevées, un foin au top grâce au séchage par ventilation. Dans l'espace de l'Europe centrale, il existe environ 3 000 différentes plantes de pâturage. Environ 1 000 types de plantes sont importants pour le fourrage animal. En principe, les types de plante se divisent en trois groupes : herbes, légumineuses et herbes aromatiques. Les herbacées comptent notamment les poacées et les cypéracées comme le dactyle, l'avoine jaunâtre, la fétuque des prés et le pâturin comprimé. En raison de leur teneur élevée en protéine et en minéraux, les plantes à trèfles font partie des sources de fourrage pour animaux les plus importantes. Les représentants les plus importants des plantes à trèfles qui sont une sous-famille des papilionacées provenant des légumineuses sont le trèfle rouge, le trèfle blanc, le lotier corniculé, les trèfles de Perse et d'Alexandrie. Pour le troisième groupe, c'est-à-dire les herbes aromatiques, on fait la différence entre les herbes aromatiques, les herbes sauvages et les mauvaises herbes. Pour les herbes aromatiques en particulier, il importe de veiller à un séchage en douceur afin de conserver leurs précieux composants, par exemple les huiles essentielles, les agents de tannage, les flavanols, les saponines et les substances amères. Ici, un procédé de séchage à l'aide d'une pompe à chaleur est recommandé car on peut adapter très précisément l'air de séchage à la température des herbes aromatiques disponibles.

 

Le bon séchage commence par la fenaison

Lors de la fenaison, il faut exécuter le fanage et l'andainage de manière optimale. Ceci s'applique au moment favorable et aux réglages de la vitesse. Des recherches de l'université de Kassel ont démontré que la vitesse de conduite optimum pour le fanage et l'andainage est comprise entre 6 et 7 km/h. Un nombre excessif de manœuvres de retournement augmente les pertes de fourrage par émiettement et réduit la masse sèche. Avec chaque retournement, il y a une perte d'env. 8 à 10 % de la masse sèche. Lorsque les déchets verts présentent une teneur en substance sèche de 85 %, l'andainage peut même entraîner une perte supérieure à 16 % de la masse sèche. Pour épargner la couche végétale, éviter de salir le fourrage et réduire considérablement les pertes, il ne faut pas couper les déchets verts plus bas que de 7 cm à partir du sol. Avantage supplémentaire en cas de hauteur de chaume suffisante : les déchets verts ne reposent pas directement sur le sol et peuvent ainsi sécher mieux et plus rapidement. Ceci est important avant tout sur les sols humides.

Taux d'humidité du foin

Le pré-séchage (fanage) sur le champ est important

Le fourrage vert fraîchement coupé contient env. 80 % d'eau et contient seulement 20 % de substance sèche. Après un jour de séchage sur le champ au soleil, la proportion d'eau est encore d'env. 40 %, c'est-à-dire que la proportion de masse sèche est d'env. 60 %. Avec une proportion de masse sèche comprise entre 60 % et 70 %, il est possible de rentrer l'herbe fanée dans le caisson de séchage ou dans le caisson à foin.

Courbe d'humidité pendant le séchage du foin au sol

Critères de qualité du foin

Couleur, odeur, structure, degré de salissure et concentration énergique: pour l'évaluation de la qualité du foin, il existe des critères clairs édictés par l'Institut Bavarois en Agriculture (LfL). Le foin de qualité présente une couleur vert-olive (vert-claire à vert foncé), il a une odeur aromatique (pas d'odeur de roussi, de renfermé ou d'odeur étrangère) et comporte des feuilles (en fonction de la matière de départ). Pour juger du succès de la conservation du foin, on part du principe que la qualité de fourrage de l'herbe coupée est optimale, et l'on y retranche des points en fonction des éléments suivants.

 
 

* valeurs applicables au foin au sol.
 Pour le foin aéré, les pertes sont moindres de 0,2 à 0,3 MJ ENL/kg TM

EM = énergie métabolisable (transformable)
ENL = énergie nette de lactation


Facteur économique du foin

Séchage du foin insuffisant ou incorrect: tous les ans, des tonnes de foin ne peuvent être utilisées que comme produit d'épandage car elles sont de trop mauvaise qualité pour pouvoir servir de fourrage. Dans ce contexte, le séchage du foin sous forme de balles rondes joue également un rôle. En principe, le séchage sous forme de balles rondes ne peut pas atteindre la qualité du foin d'un séchage en vrac. Ceci est principalement dû à la contre-pression irrégulière qui règne à l'intérieur d'une balle ronde ("coussin"). En outre, les ventilateurs doivent fournir une pression plus importante en cas de séchage sous forme de balles rondes qu'en cas de séchage en vrac. Cela augmente la consommation en énergie et entraîne des coûts élevés. Autre facteur de coûts: en raison de la baisse de la qualité et de la quantité du foin, les agriculteurs ont plus besoin de fourrage d'appoint apportant des protéines et de l'énergie. Lorsque l'on intègre tous ces aspects, il devient rentable à long terme d'investir dans une installation moderne de séchage du foin.



Autres articles pour plus de savoir-faire

Le séchage du foin par des moyens techniques et ses avantages

Amélioration de la planification et de l'assurance qualité, accroissement de la flexibilité, libération de la dépendance aux conditions météorologiques, réduction des risques d'incendie et augmentation de la rentabilité de l'entreprise : il y a de nombreux arguments incitant les agriculteurs et les exploitants à investir dans des installations de séchage du foin ultra-modernes avec pompe à chaleur et déshumidificateur.

Lire l'article

Une conception adaptée aux besoins constitue la base d'un séchage du foin économique

Il est possible d'intégrer des installations de séchage du foin aussi bien dans des bâtiments neufs que dans des granges existantes. Afin que les agriculteurs puissent entièrement profiter d'un séchage du foin efficace et sobre en énergie, il faut tenir compte de nombreux facteurs individuels lors de la conception de l'installation.

Lire l'article

Comment la qualité du foin influe sur la santé des animaux

Celui qui élève des animaux de ferme connaît les interactions qui existent entre du bon foin et l'état de santé général des animaux. Un foin de bonne qualité stimule la rumination des ruminants comme les vaches et les chèvres, favorise le comportement alimentaire des animaux à grosse panse, prévient les troubles du métabolisme et a un effet positif sur le rendement laitier et sur sa qualité.

Lire l'article
Contactez