Exécution de la désinsectisation thermique qui ménage le matériel

L'effet prolongé de la chaleur pendant des heures tue les ravageurs des denrées alimentaires mais sollicite aussi les locaux à traiter. Une exécution correcte de la désinsectisation thermique ne doit provoquer aucun endommagement des bâtiments traités. D'autre part, la préparation de la pièce garantit que la population complète des ravageurs est éliminée sans que des objets ne soient endommagés.

Une opération de lutte thermique contre les nuisibles menée correctement provoque une augmentation modérée de la température, qui ne détériore en rien le mobilier ni la structure des bâtiments. Il est tout de même recommandé de retirer des objets critiques de la pièce devant être désinsectisée thermique. Il s'agit par exemple des objets suivants :

  • Appareils électroniques sensibles, comme les imprimantes ou de matériel médical
  • Produits alimentaires et médicaments
  • Cosmétiques et produits de lavage
  • Bombes aérosol (par ex. de laque à cheveux ou de déodorant) et des récipients de contenu gazeux
  • Extincteurs
  • Tableaux, meubles anciens, bijoux, disques, CD, etc.
  • Plantes
  • Instruments de musique
  • Divers matériaux inflammables de type papier

Les appareils électriques demeurant dans le local pendant le traitement doivent être hors tension. Les réfrigérateurs et les congélateurs doivent impérativement être mis hors service, car leur compresseur réagirait sinon à l'augmentation de température ambiante en augmentant sa puissance, ce qui pourrait les endommager. Les systèmes d'extinction doivent être protégés par des caches, alors que les détecteurs de fumée et d'incendie doivent être mis hors service. Il est nécessaire d'éliminer aussi les poussières avant de commencer un traitement thermique contre les nuisibles. Selon le lieu d'utilisation de l'appareil de désinsectisation thermique, une homologation ATEX peut être indispensable.

Préparation de lieux de repli avant la désinsectisation

Au début de la désinsectisation thermique, l'air chaud rend les ravageurs plus actifs, ils se déplacent en direction de la source de chaleur. Mais dès que la température de l'air dépasse la zone de confort des ravageurs, ceux-ci fuient vers des cachettes plus fraîches. Il est donc important avant de procéder à la désinsectisation, de colmater toutes les zones de refuge éventuelles (percées de murs, tuyaux vides ou conduites électriques) ou de répandre de la terre à diatomées pour dessécher les ravageurs. Les chambranles de portes permettent aux ravageurs de s'échapper vers l'extérieur et doivent donc aussi être recouverts d'adhésif.

La lutte thermique contre les nuisibles demande des températures ne dépassant pas 60  ° Cafin de ne pas endommager les bâtiments, les machines et les aménagements. Pour préserver la structure pendant la désinsectisation thermique, veiller à ce que l'appareil de désinsectisation chauffe l'air de circulation lentement et le refroidisse aussi lentement une fois la phase de désinsectisation terminée. La variation de température ne doit pas dépasser 6  °C par heure afin d'éviter toute détérioration de la substance due aux forces de tension. Des thermostats permettent de maintenir une température constante de 50 à 60  °C qui permet de tuer les ravageurs sans pour autant que des biens matériels soient abîmés par la chaleur.

Pour que tous les ravageurs soient exposés à la chaleur, il est nécessaire que la température soit maintenue pendant au moins une heure même aux endroits les moins accessibles du local à désinsectiser. Des sondes de température installées aux points soumis à la thermique la moins favorable servent à saisir des valeurs de température qui sont documentées, ce qui permet de garantir une désinsectisation complète du local. Étant donné que la chaleur pénètre tous les matériaux avec le temps, les populations de ravageurs sont également éliminées des lieux difficilement accessibles. Il est possible d'adapter le traitement des zones presque pas atteintes par la circulation naturelle de l'air.

Désinsectisation flexible et économique en courant grâce aux appareils efficaces

La durée de la lutte thermique contre les nuisibles dépend de l'objet concerné et de l'intensité de l'infestation par les nuisibles. Il est possible par exemple de désinsectiser une chambre d'hôtel par la chaleur en 48 heures environ. Selon la surface et les propriétés d'isolation thermique du matériau de construction, il peut être nécessaire d'utiliser plusieurs appareils de désinsectisation thermique. Les appareils modulaires de désinsectisation présentent l'avantage de se monter et de se démonter rapidement et de s'adapter facilement aux caractéristiques de la construction.

La désinsectisation d'un mètre cube de volume d'espace demande environ 2 à 44  kW kWh de courant. L'efficacité de la désinsectisation thermique dépend d'une part des caractéristiques de la pièce concernée, notamment du degré de difficulté à chauffer le béton, de la qualité de l'isolation de la pièce et de l'importance des déperditions de chaleur. D'autre part, la circulation de l'air chaud dans la pièce influence considérablement la répartition de l'air chaud dans la pièce. La méthode de la chaleur tournante pour l'échauffement garantit que seul l'air de la pièce est réchauffé, ce qui économise l'énergie. Des ventilateurs spéciaux permettent également de réacheminer l'air chaud monté dans le haut de la pièce au niveau du sol. Par conséquent, la désinsectisation thermique demande moins d'appareils, ce qui réduit les coûts.

Nos composants dédiés au procédé DEBUGGER

Qu'il s'agisse de désinsectisation thermique ou d'applications dans des locaux de grande taille, FrigorTec propose une solution de lutte contre les nuisibles adaptée à chaque situation.

Rendez-vous conseil individuel

Nos experts se font un plaisir de vous conseiller pour la planification et la mise en oeuvre de vos projets. Nous trouvons ensemble la solution taillée sur mesure.



Autres articles pour plus de savoir-faire

Ne pas laisser la surveillance des punaises au client

Les nuisibles entrent dans les établissements d'hébergement et en sortent avec les clients, que ce soit dans les hôtels, les auberges de jeunesse, les hostels ou les logements de vacances. Les punaises de lit, par exemple, se propagent rapidement sur un site et exaspèrent les clients durablement. La désinsectisation des pièces utilisant une méthode de lutte thermique convient aux hôtels, car elle n'utilise aucun insecticide et n'importune en rien les clients se trouvant dans les pièces non concernées.

Lire l'article

Assurance d'une hygiène des produits alimentaires sans insecticide

Les entreprises agroalimentaires doivent répondre à de hautes exigences en matière d'hygiène, mais elles représentent en même temps un habitat idéal pour les parasites des denrées. Une infestation a de lourdes conséquences pour l'entreprise, qui peuvent aller jusqu'à l´sa fermeture. Étant exempte de produits chimiques et de résidus, la désinsectisation thermique est parfaitement adaptée à l'industrie agroalimentaire, aux boulangeries et aux minoteries. Les hôtels, pour leur part, combattent les punaises de lit avec la désinsectisation thermique.

Lire l'article

Mortelle pour les nuisibles, inoffensive pour l'homme et l'environnement

Une infestation peut avoir de graves conséquences pour des entreprises, alors qu'en privé, elle est souvent considérée uniquement comme une gêne. Les secteurs comme par exemple l'industrie agroalimentaire, les minoteries, les boulangeries et l'hôtellerie doivent par conséquent pouvoir compter sur l'efficacité des mesures de lutte employées. La désinsectisation thermique représente une forme de lutte écologique contre les nuisibles qui n'utilise aucun insecticide et fait intervenir la coagulation des protéines.

Lire l'article
Contactez