Des purificateurs d'air bien placés complètent l'aération régulière

La charge virale de l'air ambiant peut être nettement réduite par une aération régulière combinée à l'utilisation de purificateurs d'air. Par ailleurs, ces derniers permettent de débarrasser l'air des coronavirus, des particules et des bactéries, et cela même dans des pièces sans fenêtre ou cabines de grues. Pour obtenir une répartition homogène de l'air purifié, certains principes doivent être respectés lors de la mise en place de ces appareils.

L'aération par à-coup et transversale est idéale pour un échange d'air important

Une aération régulière réduit la contamination de l'air ambiant par des agents pathogènes tels que les coronavirus et génère ainsi une atmosphère plus saine pour les personnes présentes dans la pièce. Quant aux fenêtres inclinées, elles sont incapables de créer un échange d'air suffisant entre l'air ambiant et l'air extérieur. Il est préférable d'aérer par à-coup, autrement dit en ouvrant en grand les fenêtres sur une courte période de temps. La ventilation transversale est aussi très efficace : l'ouverture de fenêtres ou de portes à l'opposé engendre un courant d'air particulièrement favorable à l'échange de l'air intérieur. Lorsqu'il fait froid à l'extérieur, la température ambiante baisse légèrement suite à l'aération par à-coup et transversale pour remonter rapidement dès que les fenêtres sont fermées.

Dans les pièces sans fenêtre et les cabines de grues, cette méthode ne permet pas d'échanger l'air frais ; l'aération par ouverture d'une porte risque même de nuire à l'hygiène de l'air. Cela ne sert qu'à faire circuler les aérosols et les germes et à les répartir dans l'ensemble du bâtiment. Pour la même raison, il est conseillé de désactiver le mode de recirculation des installations de conditionnement de l'air non équipées d'un filtre anti-virus. Une hygiène suffisante des pièces ne pouvant pas être obtenue sans aération régulière, les locaux sans fenêtre ne sont pas adaptés à une forte densité de personnes comme par exemple dans une classe d'école. Les purificateurs d'air sont alors souvent le seul moyen d'éliminer les aérosols chargés de virus et autres germes pathogènes.

Les purificateurs d'air complètent l'aération active

En complément à l'aération active, l'Bundesumweltamt conseille les purificateurs d'air mobiles. Ils contribuent à diminuer la charge virale de l'air ambiant et sont, par exemple, indiqués lorsque les occupants d'une pièce ne peuvent pas respecter les distances minimales ou que la densité des personnes est élevée. Par ailleurs, l'Agence fédérale de l'environnement souligne que seuls les appareils présentant des données de performance adéquates donnent un résultat satisfaisant. L'efficacité d'un purificateur d'air dépend à la fois de l'appareil (par ex. débit d'air, filtres installés) et des conditions imposées par la pièce où il se trouve.

Le débit d'air nécessaire est facile à calculer en multipliant la longueur, la largeur et la hauteur du local d'installation. Le volume de la pièce est alors multiplié par 6 car le dispositif de filtrage doit brasser l'air de la pièce six fois par heure pour obtenir une réduction suffisante de la charge virale. On obtient alors le débit d'air horaire minimum que doit atteindre le purificateur. En fonction du lieu d'installation et des exigences de mobilité, il peut être judicieux de considérer des équipements tels que roulettes ou poignées de transport.

L'efficacité du flux d'air est inversement proportionnelle au nombre d'obstacles

Les purificateurs d'air doivent de préférence être placés au centre de la pièce. Si cela est peu pratique ou impossible, ils peuvent également être placés près des murs. Dans ce cas, une distance minimale par rapport aux obstacles tels que murs et meubles de grande taille doit permettre à l'air aspiré de parvenir sans entrave au purificateur. Si l'appareil est conçu pour une aspiration unilatérale, il est conseillé de respecter une distance minimale de 30 à 50 cm par rapport au mur le plus proche.

L'air est sujet au ralentissement et ne peut bien pénétrer dans une pièce que s'il n'est pas gêné par des obstacles tels que poutres, plafonniers, meubles et appareils divers. Sinon, il s'accumule autour du purificateur et l'air sortant est réaspiré directement. Les pièces présentant peu de coins et recoins sont propices à une distribution homogène de l'air sortant. Ne pas diriger le jet d'air directement vers les personnes qui risqueraient d'être incommodées pas des courants d'air désagréables. Une ouverture de décharge en hauteur ou un diffuseur permettent d'éviter les courants d'air. En outre, le jet sortant ne doit pas croiser d'autres courants d'air, tels que ceux susceptibles de se produire entre la fenêtre et la porte. En tenant compte de ces exigences, un dispositif d'épuration de l'air équipé de manière appropriée réduit la charge virale partout dans la pièce sans pour autant être préjudiciable au confort des occupants.

Autres articles pour plus de savoir-faire

STANDARDFRIGOR

Puissants, efficaces, silencieux : comment fonctionnent les purificateurs d'air?

Les filtres et le ventilateur du purificateur d'air déterminent la nature et la quantité des substances nocives qu'il va éliminer de l'air ambiant. De plus, d'autres caractéristiques telles que les émissions sonores décident du type de lieu d'installation qui lui convient.

STANDARDFRIGOR

Pourquoi l'hiver est favorable au coronavirus et affaiblit le système immunitaire

De nombreux types de virus rencontrent des conditions favorables en hiver : l'air froid sec, dans lequel ils peuvent survivre longtemps, et les personnes qui passent du temps à l'intérieur. Notre système immunitaire, en revanche, perd de sa résistance en raison de la sécheresse de l'air et du manque de lumière du soleil. Cette combinaison rend le coronavirus et les autres agents pathogènes beaucoup plus dangereux en hiver qu'en été. Les humidificateurs et les purificateurs d'air contribuent à rester en bonne santé pendant les mois froids d'hiver.

STANDARDFRIGOR

Pourquoi l'hygiène de l'air ambiant doit avoir la priorité même après l'épidémie de coronavirus

La pandémie du coronavirus nous a soudain fait prendre conscience que l'air de nos espaces intérieurs est souvent rempli de risques sanitaires. Les purificateur d'air nous protègent des virus, de la poussière fine, des moisissures et autres impuretés de l'air, qui pourraient avoir un impact sur notre santé et notre bien-être même après l'endiguement de l'épidémie actuelle.

STANDARDFRIGOR

Réduction de l'enneigement artificiel grâce aux appareils de réfrigération de la neige

Les installations d'enneigement artificiel assurent la rentabilité économique de nombreuses stations de ski. Dans le même temps, elles font l'objet de critiques en raison de leurs besoins élevés en eau et en énergie. Les appareils de réfrigération de la neige offrent aux exploitants la possibilité de réduire les besoins en neige artificielle et d'économiser ainsi des coûts et des ressources.

STANDARDFRIGOR

Filtres HEPA : capturer les particules avec des astuces physiques

Les filtres HEPA font partie des filtres mécaniques les plus efficaces et éliminent jusqu’à 99,995 % des impuretés de l’air. Pour ce faire, ils utilisent le comportement de mouvement des petites particules de différentes tailles. Des classes de filtres standardisées peuvent être utilisées pour distinguer les produits inefficaces des filtres HEPA à l’efficacité établie.

STANDARDFRIGOR

Comment les purificateurs d’air peuvent-ils contribuer à améliorer la protection de la santé

On peut répondre par l’affirmative à la question de savoir si les purificateurs d’air mobiles peuvent réduire le risque de maladie virale et contribuer à améliorer la protection de la santé. C’est ce qu’a montré une étude récente de l’Institut de mécanique des fluides et d’aérodynamique de la Universität der Bundeswehr München.

STANDARDFRIGOR

Séchage des poudres inorganiques sous vide et par génie frigorifique

Une poudre métallique très sèche est nécessaire pour la fabrication d’outils par fabrication additive (impression 3D). Pour ce faire, la poudre est séchée par une combinaison de vide et de refroidissement. Ce procédé permet un séchage efficace et uniforme à basse température. Dans une atmosphère protectrice de gaz inerte, la poudre métallique peut ensuite être protégée contre la pénétration d’humidité ou une réaction avec l’air ambiant.

STANDARDFRIGOR

Influence de la qualité de la poudre sur les résultats de l’impression

Ces dernières années, l’impression 3D est devenue une technologie de production puissante. Parallèlement aux procédés en espace libre ou à base de liquide, le procédé à base de poudre s’est imposé comme une méthode d’impression 3D courante. Qu’il s’agisse de poudres de métal, de plastique, de verre, de céramique ou de composites, toutes les poudres ont un point commun : le degré de séchage est un élément décisif dans la qualité du produit imprimé.

Convenir d'un rendez-vous de conseil

Nos experts se font un plaisir de vous conseiller pour la planification et la mise en oeuvre de vos projets. Nous trouvons ensemble la solution taillée sur mesure.

Convenir d'un rendez-vous de conseil
Contact