Comment les purificateurs d’air peuvent-ils contribuer à améliorer la protection de la santé

On peut répondre par l’affirmative à la question de savoir si les purificateurs d’air mobiles peuvent réduire le risque de maladie virale et contribuer à améliorer la protection de la santé. C’est ce qu’a montré une étude récente de l’Institut de mécanique des fluides et d’aérodynamique de la Universität der Bundeswehr München.

Pièces : risques potentiels d’infection directe ou indirecte

Les virus se transmettent principalement par des gouttelettes, par exemple lorsque l’on respire, que l’on éternue, que l’on parle ou que l’on tousse. Dans les pièces, les personnes non infectées peuvent être infectées sur une courte distance (moins de 1,5 m) en inhalant les gouttelettes émises. On parle dans ce cas d’une infection directe. Les petites gouttelettes, également appelées particules d’aérosol ou particules en suspension, flottant dans l’air pendant des heures et pouvant même être transportées sur de longues distances par le flux d’air, il est possible d’être infecté dans une pièce même si la personne infectée n’y est est plus depuis longtemps. On parle dans ce cas d’une infection indirecte. En général, les pièces sont associées à un risque accru d’infection ; la probabilité d’une infection dans une pièce augmente avec le nombre de personnes infectées et la durée de séjour dans la pièce. De nombreux bâtiments modernes utilisent des centrales de traitement de l’air (CTA) pour éliminer l’air usé ou contaminé et apporter de l’air frais provenant de l’extérieur. Cependant, pour des raisons énergétiques, ces centrales fonctionnent souvent avec de simples filtres et un apport d’air frais limité et elles nécessitent également un entretien régulier. Du fait des conditions climatiques modérées dans les pays européens, la ventilation se fait principalement par ventilation naturelle, en ouvrant les fenêtres et les portes. La ventilation dite forcée, qui dépend de la vitesse et de la direction du vent, de la taille des fenêtres, etc., peut permettre de réduire considérablement la concentration d’aérosols et de polluants en peu de temps. Cependant, la charge d’aérosols et de polluants recommence à augmenter continuellement une fois les fenêtres fermées. Étant donné que pour beaucoup, une ventilation forcée à intervalles réguliers rapprochés ou une ventilation continue n’est pas toujours possible dans la vie professionnelle quotidienne, qu’une fenêtre inclinée n’entraîne généralement pas un échange d’air efficace dans la pièce et que l’installation ultérieure d’une CTA n’est pas toujours possible ou est associée à des coûts élevés, il existe un besoin élevé de solutions alternatives.

Les purificateurs d’air réduisent les concentrations d’aérosols et de polluants dans les pièces

Selon l’étude menée par la Universität der Bundeswehr München en 2020, les purificateurs d’air à haute performance peuvent ramener rapidement la concentration d’aérosols dans les pièces de taille petite et moyenne à un faible niveau et la maintenir à un niveau constamment bas. Des purificateurs d’air de haute qualité avec des systèmes de filtrage sur plusieurs niveaux et des filtres HEPA H14 garantissent que les aérosols et autres particules polluantes, comme les particules fines d’un diamètre de 0,1 à 0,3 µm, sont éliminés de l’air ambiant à 99,995 %. Les plus grosses particules sont de toute façon éliminées à 100 %. Les purificateurs d’air garantissent que les virus et autres polluants sont complètement éliminés et ne sont pas disséminés par d’autres canaux dans le bâtiment.

Il n’y a pas d’alternative qui protège mieux la santé

Outre la dimension sanitaire, la question des purificateurs d’air est généralement associée à une dimension de responsabilité. Les employeurs, les comités d’entreprise, les délégués internes à la santé et d’autres personnes ayant la charge de personnel sont conscients de l’importance immensément accrue de la protection de la santé pendant la pandémie de coronavirus. Ils ont déjà pris de nombreuses mesures. Il s’agit, par exemple, de la possibilité de travailler à domicile, de la mise à disposition de masques FFP2 en entreprise, de l’installation ou de la modernisation des CTA ou du montage de purificateurs d’air dans les bureaux et les salles de réunion. Les aspects économiques ne doivent pas non plus être ignorés. Finalement, dans de nombreuses entreprises, il y a de nombreuses activités qui ne peuvent être réalisées que par certains groupes ou par certaines personnes. Si ces spécialistes ou des services entiers sont absents pendant une période prolongée pour cause de maladie ou de quarantaine, cela peut entraîner des pertes économiques. Il est peu probable que l’on reviendra à une situation « business as usual » une fois la pandémie terminée. Les changements sont trop importants et trop considérables pour cela. Compte tenu du risque éventuel d’une nouvelle pandémie virale à l’avenir, diverses mesures continueront à être prises pour améliorer la protection de la santé.

Quels aspects faut-il prendre en compte dans l’achat d’un purificateur d’air mobile

Selon l’étude de la Universität der Bundeswehr München, les facteurs décisifs pour l’efficacité des purificateurs d’air sont un débit volumique élevé et le choix d’une combinaison optimale de filtres avec utilisation de filtres HEPA H14. De plus, avant d’acheter un purificateur d’air, il faut avoir réfléchi à l’endroit où il sera utilisé. Les purificateurs d’air qui sont silencieux sont adaptés aux salles de travail et à d’autres environnements sensibles au bruit.

Autres articles pour plus de savoir-faire

STANDARDFRIGOR

Puissants, efficaces, silencieux : comment fonctionnent les purificateurs d'air?

Les filtres et le ventilateur du purificateur d'air déterminent la nature et la quantité des substances nocives qu'il va éliminer de l'air ambiant. De plus, d'autres caractéristiques telles que les émissions sonores décident du type de lieu d'installation qui lui convient.

STANDARDFRIGOR

Pourquoi l'hiver est favorable au coronavirus et affaiblit le système immunitaire

De nombreux types de virus rencontrent des conditions favorables en hiver : l'air froid sec, dans lequel ils peuvent survivre longtemps, et les personnes qui passent du temps à l'intérieur. Notre système immunitaire, en revanche, perd de sa résistance en raison de la sécheresse de l'air et du manque de lumière du soleil. Cette combinaison rend le coronavirus et les autres agents pathogènes beaucoup plus dangereux en hiver qu'en été. Les humidificateurs et les purificateurs d'air contribuent à rester en bonne santé pendant les mois froids d'hiver.

STANDARDFRIGOR

Des purificateurs d'air bien placés complètent l'aération régulière

La charge virale de l'air ambiant peut être nettement réduite par une aération régulière combinée à l'utilisation de purificateurs d'air. Par ailleurs, ces derniers permettent de débarrasser l'air des coronavirus, des particules et des bactéries, et cela même dans des pièces sans fenêtre ou cabines de grues. Pour obtenir une répartition homogène de l'air purifié, certains principes doivent être respectés lors de la mise en place de ces appareils.

STANDARDFRIGOR

Pourquoi l'hygiène de l'air ambiant doit avoir la priorité même après l'épidémie de coronavirus

La pandémie du coronavirus nous a soudain fait prendre conscience que l'air de nos espaces intérieurs est souvent rempli de risques sanitaires. Les purificateur d'air nous protègent des virus, de la poussière fine, des moisissures et autres impuretés de l'air, qui pourraient avoir un impact sur notre santé et notre bien-être même après l'endiguement de l'épidémie actuelle.

STANDARDFRIGOR

Réduction de l'enneigement artificiel grâce aux appareils de réfrigération de la neige

Les installations d'enneigement artificiel assurent la rentabilité économique de nombreuses stations de ski. Dans le même temps, elles font l'objet de critiques en raison de leurs besoins élevés en eau et en énergie. Les appareils de réfrigération de la neige offrent aux exploitants la possibilité de réduire les besoins en neige artificielle et d'économiser ainsi des coûts et des ressources.

STANDARDFRIGOR

Filtres HEPA : capturer les particules avec des astuces physiques

Les filtres HEPA font partie des filtres mécaniques les plus efficaces et éliminent jusqu’à 99,995 % des impuretés de l’air. Pour ce faire, ils utilisent le comportement de mouvement des petites particules de différentes tailles. Des classes de filtres standardisées peuvent être utilisées pour distinguer les produits inefficaces des filtres HEPA à l’efficacité établie.

STANDARDFRIGOR

Séchage des poudres inorganiques sous vide et par génie frigorifique

Une poudre métallique très sèche est nécessaire pour la fabrication d’outils par fabrication additive (impression 3D). Pour ce faire, la poudre est séchée par une combinaison de vide et de refroidissement. Ce procédé permet un séchage efficace et uniforme à basse température. Dans une atmosphère protectrice de gaz inerte, la poudre métallique peut ensuite être protégée contre la pénétration d’humidité ou une réaction avec l’air ambiant.

STANDARDFRIGOR

Influence de la qualité de la poudre sur les résultats de l’impression

Ces dernières années, l’impression 3D est devenue une technologie de production puissante. Parallèlement aux procédés en espace libre ou à base de liquide, le procédé à base de poudre s’est imposé comme une méthode d’impression 3D courante. Qu’il s’agisse de poudres de métal, de plastique, de verre, de céramique ou de composites, toutes les poudres ont un point commun : le degré de séchage est un élément décisif dans la qualité du produit imprimé.

Convenir d'un rendez-vous de conseil

Nos experts se font un plaisir de vous conseiller pour la planification et la mise en oeuvre de vos projets. Nous trouvons ensemble la solution taillée sur mesure.

Convenir d'un rendez-vous de conseil
Contact