Le séchage du foin par des moyens techniques et ses avantages

Amélioration de la planification et de l'assurance qualité, accroissement de la flexibilité, libération de la dépendance aux conditions météorologiques, réduction des risques d'incendie et augmentation de la rentabilité de l'entreprise : il y a de nombreux arguments incitant les agriculteurs et les exploitants à investir dans des installations de séchage du foin ultra-modernes avec pompe à chaleur et déshumidificateur.

Inconvénients des méthodes de séchage traditionnelles

En principe, il existe deux types de méthodes traditionnelles de séchage du foin: le séchage au sol et le séchage sur cadre. Alors que le procédé de séchage sur cadre, qui demande beaucoup de travail, est très rarement utilisé aujourd'hui, le séchage au sol est encore actuel, mais présente plusieurs inconvénients. Ainsi, les pertes de fourrage par désagrégation et par émiettement qui apparaissent lors du séchage au sol de plantes fourragères, en particulier des légumineuses (luzerne, trèfle) représentent un problème considérable. Ces pertes résultent d'une part de la cassure de parties des plantes en raison du traitement mécanique à l'aide de faneuses et d'andaineurs, et d'autre part du degré de séchage. En ce qui concerne l'émiettement, il s'agit avant tout de feuilles et de boutons contenant des nutriments importants. Si le foin est trop sec, les miettes tombent au sol entre la chaume et ne peuvent plus être ramassées par des machines comme les presses ou les chariots. En cas de compression en balles rondes, il y a une perte supplémentaire par émiettement allant jusqu'à 2,6 %.

Les moisissures réduisent la qualité du foin, entraînant même sa putréfaction

En plus des pertes par désagrégation et par émiettement, la moisissure du foin séchant au sol est un problème à prendre au sérieux. C'est ce qui ressort des recherches du Centre agricole de recherche et d'enseignement de Raumberg-Gumpenstein (Source: Resch R. (2014), un foin au top grâce au séchage par ventilation, Allgäuer Bauernblatt 27/2014). Les moisissures des groupes Aspergillus glaucus et Wallemia sebi se propagent plus fortement en cas de séchage au sol qu'en cas de séchage par des moyens techniques, et peuvent entraîner un pourrissement en très peu de temps. Un état de pulvérulence et une odeur de renfermé sont les signes indicateurs d'une contamination du foin par la moisissure. En outre, les conditions météorologiques restent un risque majeur lors de la production de foin. Il n'y a aucune garantie de disposer de jours de soleil au bon moment, la plupart du temps, le temps instable, voire humide, a des effets négatifs sur la récolte et la qualité du foin en cas de séchage au sol. Si une exploitation dispose d'une installation de séchage du foin par des moyens techniques, elle peut faucher/récolter jusqu'à 20 jours plus tôt grâce au séchage par ventilation (Source: Resch R. (2014), un foin au top grâce au séchage par ventilation, Allgäuer Bauernblatt 27/2014). Ceci rend les exploitations puissantes, flexibles et indépendantes des aléas climatiques. Elles peuvent utiliser une étroite fenêtre de soleil pour le fanage et disposent d'une meilleure assurance de planification et de qualité.

Différence des différentes méthodes de séchage sur le développement de la moisissure Aspergillus glaucus [2]

Vainqueur du test "Séchoir de foin par des moyens techniques"

Au Centre agricole de recherche et enseignement autrichien de Raumberg-Gumpenstein, un test a été effectué avec le séchage au sol traditionnel, une ventilation à froid par un ventilateur et le séchage par des moyens techniques via un déshumidificateur d'air, les trois procédés de séchage du foin les plus courants. Résultat : par rapport aux deux méthodes comparées, une installation de séchage par des moyens techniques combinée à une aspiration de toiture (pré-chauffagage de sous-toiture ou pré-chauffage solaire) offre des avantages à multiples facettes. Le test du Centre agricole de recherche et d'enseignement a constaté que les moyens techniques modernes de séchage du foin avec pompe à chaleur ou déshumidificateur permettent d'obtenir plus de masse sèche, plus de lactation à énergie nette, en moyenne 5 g de plus de protéine brute dans la masse sèche et une meilleure digestibilité de la masse organique.

fr_matiere_seche_ms.jpg

Influence des différentes méthodes de séchage sur la teneur en matière sèche MS [2]

Facteur de risque dû à la combustion spontanée du foin

Lors du séchage du foin, il ne faut jamais perdre de vue un risque relatif à la sécurité: la combustion spontanée. La combustion spontanée peut toujours survenir lorsque le processus de séchage est arrêté trop tôt. En effet dans le foin, p. ex. dans les tiges, il persiste très longtemps des cellules qui continuent à respirer. Plus l'humidité résiduelle est élevée, plus les bactéries dont le métabolisme fait monter la température dans le foin se reproduisent rapidement. Il se produit des réactions chimiques de dégradation parmi les pectines présentes dans les cellules. Les pectines sont des polysaccharides de plante appelées communément sucre complexe. Celles-ci entraînent une accumulation thermique qui est encore favorisée par la mauvaise conductibilité thermique du foin. Conséquence: la température dans le foin augmente avec le temps pour atteindre le niveau critique de 250 °C, pouvant entraîner une combustion spontanée. En principe, le risque de combustion spontanée existe lorsque l'on utilise le stockage du foin sous forme de balles rondes. Pour réduire ce risque à un minimum, un séchage du foin via une installation de séchage du foin par des moyens techniques est indispensable.

heu.jpg

Un foin de meilleure qualité – une meilleure rentabilité

Pour les producteurs de lait en particulier, la qualité et la quantité de lait adéquates qui dépendent essentiellement de la qualité du fourrage sont d'une importance économique vitale. Un séchage du foin professionnel avec une installation de séchage du foin par des moyens techniques entraîne une meilleure qualité du foin et un rendement maximum du foin. A une époque où les prix du fourrage, et en particulier du fourrage apportant des protéines et de l'énergie, ne cessent de grimper, les exploitations peuvent faire des économies avec le foin qu'elles produisent elles-mêmes et ainsi augmenter leur rentabilité.

Autres articles pour plus de savoir-faire

AGRIFRIGOR™

Une conception adaptée aux besoins constitue la base d'un séchage du foin économique

Il est possible d'intégrer des installations de séchage du foin aussi bien dans des bâtiments neufs que dans des granges existantes. Afin que les agriculteurs puissent entièrement profiter d'un séchage du foin efficace et sobre en énergie, il faut tenir compte de nombreux facteurs individuels lors de la conception de l'installation.

AGRIFRIGOR™

La qualité dans la quantité – séchage professionnel du foin et des plantes

Une bonne qualité de foin n'est pas le fruit du hasard, mais le résultat de bonnes décisions. Il existe des définitions et des lignes directives claires qui servent à l'appréciation de la qualité du foin. L'utilisation d'une installation technique pour le séchage du foin pour obtenir un rendement du foin de haute qualité est aujourd'hui indispensable, en particulier en raison des conditions météorologiques incontrôlables d'aujourd'hui.

AGRIFRIGOR™

Comment la qualité du foin influe sur la santé des animaux

Celui qui élève des animaux de ferme connaît les interactions qui existent entre du bon foin et l'état de santé général des animaux. Un foin de bonne qualité stimule la rumination des ruminants comme les vaches et les chèvres, favorise le comportement alimentaire des animaux à grosse panse, prévient les troubles du métabolisme et a un effet positif sur le rendement laitier et sur sa qualité.

Convenir d'un rendez-vous de conseil

Nos experts se font un plaisir de vous conseiller pour la planification et la mise en oeuvre de vos projets. Nous trouvons ensemble la solution taillée sur mesure.

Convenir d'un rendez-vous de conseil
Contact